X
Photo de profil Joe

Joe Bertin

Un employé modèle

Un employé modèle


Article publié par Joe Bertin le 11 juillet 2018


Catégorie : autre




Salut tout le monde !

Depuis peu je me suis trouvé une passion pour la lecture et qui l'aurait cru ! J'étais dégoûté des livres à cause des romans dont j'ai été obligé de lire au lycée...
Un beau jour m'est venu l'envie de lire un roman policier... (oui c'est une drôle d'envie pour quelqu'un qui est dégoûté de lecture) et c'est ainsi que je suis amené à écrire cet article.

Un employé modèle




N'ayant pas une grande expérience dans la lecture, je me suis renseigné sur internet pour rechercher un roman policier facile à lire et j'ai tout de suite été attiré par le roman Un employé modèle de Paul Cleave (écrivain néo-zélandais).

Juste pour informations, je ne ferais aucun spoil lors de cet article ;)

Le titre m'a d'abord attiré et le résumé du livre ne m'a pas laissé indifférent, voici le résumé en question :

Christchurch, Nouvelle-Zélande. Célibataire, aux petits soins pour sa mère, Joe Middleton travaille comme homme de ménage au commissariat central de la ville. Ce qui lui permet d'être au fait des enquêtes criminelles en cours. En particulier celle relative au Boucher de Christchurch, un serial killer accusé d'avoir tué sept femmes dans des conditions atroces. Pourtant, même si les modes opératoires sont semblables, Joe sait qu'une de ces femmes n'a pas été tuée par le Boucher de Christchurch. Il en est même certain, pour la simple raison qu'il est le Boucher de Christchurch. Contrarié, Joe décide de démasquer le plagiaire. Et, pourquoi pas, de lui faire endosser la responsabilité des autres meurtres…

Oui le personnage principal tueur en série s'appelle Joe... je dois bien avouer que c'est assez perturbant...
Bref, faut avouer que ce résumé donne envie d'en savoir plus non ?
Malgré le fait que j'ai lu ce roman en pratiquement 1 an je l'ai plus qu'adoré !
L'histoire, écrite à la première personne du singulier, nous fait plonger en plein dans les pensées du tueur en série ce qui est assez spécial mais plaisant (oui c'est plutôt malsain de dire ça mais c'est vrai). Le pire dans tout ça c'est qu'on s'attache à cet horrible personnage qui a des réactions comiques par moment et j'ai bien rigolé à certains passages du roman !
Ce dont j'ai bien aimé également, c'est que ma petite mémoire n'est pas mise à l'épreuve car il n'y a pas énormément de personnages et il est facile de s'y retrouver sans s’emmêler les pinceaux.

Et vous savez quoi ? L'écrivain a écrit une suite que j'ai dévoré en 2 mois (600 pages en 2 mois était pour moi impensable avant).

Un prisonnier modèle




Alors là je vous met en garde et je vous recommande de ne pas lire le résumé de ce roman avant d'avoir terminé le premier car sinon vous vous spoilez la fin du premier roman... chose que j'ai faite et c'est pas très plaisant...

Ce deuxième roman est plus long que le premier mais tout autant plaisant à lire !
Des retournements de situations, de l'action, de l'humour et du suspense j'ai vraiment adoré !
Ceci dit il y a un peu plus de personnages et je vous conseille de ne pas mettre votre livre de côté pendant quelques jours pour éviter d'oublier qui est qui.


Je ne développerais pas plus car pour être surpris et pour voyager dans le monde du Boucher de Christchurch il faut tout simplement se procurer le roman et plonger dans cette fabuleuse histoire !

Bien que l'écrivain ne lira jamais cet article je le remercie malgré tout pour ces deux romans !

- Joe Bertin -

Aucun commentaire...